# Detail |

Thierry Leroy nous parle de sa polyarthrite rhumatoïd

Bonjour à tous , il est temps pour moi de relater mon expérience avec le protocole Coimbra.
Je le fais non pour apporter "une lueur d'espoir" à ceux qui souffrent, mais pour conforter dans leur décision ceux qui hésitent à sauter le pas .
Un peu comme celui qui est au bord de la piscine et qui n'ose pas plonger pour la première fois.Il lui manque juste quelqu'un pour lui donner un coup de pouce.

Laissez moi d'abord vous dire que je ne prêche qu'a des convertis ....
J'ai 57 ans et j'ai commencé à avoir des douleurs il y a 30 mois. Douleurs essentiellement dans les mains .
J'avoue ne pas avoir fait les examens que me prescrivait mon médecin, ce qui a repoussé l'établissement du diagnostic.
Je combattais ces douleurs à coup d'ibuprofene.
Quelques mois sont passés et les douleurs ont migré vers les genoux et les pieds.
J'étais persuadé que c'était une maladie inflammatoire et j'ai donc suivi le régime seignalet ....qui m'a fait du bien pour les intestins et m'a un peu soulagé.

Puis a l'automne 2017 , j'ai entamé une diète cetogene, qui a eu un effet certain. Beaucoup de mes douleurs ont disparu. Mais l'effet pervers (pour moi) a été une perte de poids vertigineuse , quasiment 10 kg en 45 jours. Mais plus de douleurs aux pieds et aux genoux .
Hélas, mon entourage a trouvé que je maigrissais trop (alors que j'avais une pêche d'enfer) et les fêtes de noël approchant je me suis mis à manger à nouveau "normalement".

Résultat, au mois d'avril 2018, réapparition de douleurs.
Je suis donc allé consulter et après les examens de sang (que j'ai fait cette fois ci) , le verdict est tombé : polyarthrite rhumatoïde .
Ma femme m'avait donné du voltarene, qui me soulageait énormément mais le médecin l'a strictement interdit.
A l'établissement du diagnostic, mon médecin m'a dit clairement "ça ne se soigne pas et ça se guérit encore moins". Tout ce qu'elle pouvait faire c'était traiter la douleur, a coups de cortisone.

Nous sommes partis en Angleterre en août 2018 et je savais que je manquerais de cortisone , mais mon médecin était en vacances et je n'ai pas pu faire renouveler l'ordonnance.
Ce qui devait arriver arriva .... Je me retrouvai quasiment paralysé un matin dans la chambre d'hotel.
Retour en France en urgence, SOS médecins des mon arrivée sur le sol français et ...cortisone.
La polyarthrite était beaucoup plus installée qu'en début d'année.
J'ai du cesser de travailler.

Rhumatologue ========== metothrexate. De la merde, soyons clair. Et aucun effet.

Je me tourne alors vers un régime cetogene hypotoxique, très très contraignant.(ça a son importance pour la suite) Plus de glucides et plus de produits laitiers.. très dur!
Les fêtes de noël sont passées et en début d'année 2019 je tombe par hasard sur une publication du protocole Coimbra.
J'ai rejoint le groupe en Mars je crois, et j'étais certainement comme beaucoup d'entre vous. J'attendais des temoignages tangilbles de francais , pas de brésiliens ou d 'allemands...
Et la nouvelle d'un médecin français du protocole est arrivée.
Je l'ai contacté en avril, j'ai fait les examens demandés et 'nous avons eu un rdv Skype début mai. La consultation a duré 2 heures.
J'ai commencé à prendre ma vitamineD et j'ai commencé à sentir les effets au bout de ...15 jours.
Nous sommes le 30 septembre soit 5 mois de protocole.
Je ne veux pas vous expliquer à quel point j'en étais rendu avec cette maladie, ceux qui l'ont contractée savent a quel point elle est douloureuse et invalidante. On est bien souvent seul face à la douleur, personne ne peut rien pour nous .Avec ce traitement je n'ai quasiment plus aucune douleur , j'ai repris une vie normale.
Souvenez vous qu'il y a 1 an j'étais paralysé...

Le protocole n'est pas contraignant par rapport à ce que j'ai du supporter en régime hypotoxique. Boire au minimum 2,5 litres d'eau n'est quand même rien par rapport aux bénéfices retirés. Et pour les produits laitiers, je n'en prenais déjà plus. Et il faut savoir ce qu'on veut dans la vie!Non?

J'étais en consultation ce matin avec le docteur du protocole et je lui parlais des dernières douleurs qui restaient et il a eu un sourire en me disant " mais monsieur Leroy, vous êtes seulement au début du protocole, votre taux de parthormone ne sera pas vraiment établi avant 3 mois...."

Je suis a dessein passé sur les douleurs que je ressentais, je pourrais en parler , mais ça n'a aucun intérêt.
Par contre après tout ce que j'ai lu sur cette page Facebook France, il me paraît utile de remettre les pendules à l'heure et je veux parler du coût des consultations. Comme je vous l'ai dit ma première consultation à duré 2 heures, celle de ce matin 1 heure.
Un médecin en France vous prend généralement 1/4 d'heure et vous pousse vers la sortie dare dare. Il n'a pas le temps de vous questionner ni de vous écouter.
Mais vous êtes contents parce que c'est gratuit...
Le protocole n'étant pas reconnu en France, le traitement (qui n'est pas cher) et les consultations ne seront pas remboursées.
Soit.
Mais posez vous une question, a combien estimez vous de pouvoir mener à nouveau une vie normale?
A combien estimez vous de pouvoir avoir une relation ce confiance avec votre médecin?
Le traitement doit me revenir à 40 € par mois et les consultations ne devraient pas dépasser 400 € par an. C'est peanuts !

Voilà, j'espère avoir conforté ceux qui hésitaient à franchir le pas. Pour les autres, je ne peux rien, on ne peut pas rendre les gens heureux malgré eux....