# Detail |

Rapport d'expérience sur le protocole de Coimbra dans la SEP en Autriche par G.L., qui est malade depuis de nombreuses années.

Début de ma SEP le 04.09.1976 avec ma migraine et paralysie faciale. Avec de nombreuses injections de vitamine B, la paralysie a finalement diminué, des troubles émotionnels ont suivi et toujours à des moments stressants, avec des excitations, etc. les symptômes étaient perceptibles. La SEP (alors appelée le "virus") a suivi son cours. En février 1983, de nouvelles expériences : J'avais l'impression de marcher sur du coton, encore et encore d'étranges irritations. Finalement, j'ai eu le diagnostic de SEP par ponction lombaire.

Les séjours dans les centres de santé et les hôpitaux étaient censés me faciliter la vie avec BEAUCOUP de cortisone, mais malheureusement ce n'était pas le cas. De plus, ma profession s'accompagnait d'un défi mental constant. Finalement le MS m'a montré qui est le patron et le 16.01.1996 j'ai eu une paralysie à moitié latérale, rien n'était plus possible. Le monde s'est effondré pour moi !

Au cours d'un séjour de 3 mois à l'hôpital, j'ai été adaptée à une thérapie de base, l'interféron bêta. Avec beaucoup de physiothérapie et de pensée positive, la paralysie a progressivement diminué. 4 ans après le traitement à l'interféron bêta, une tumeur de la tête, des ganglions de la glande thyroïde, des ganglions mammaires sont apparus. A partir de ce moment, j'ai su que j'étais loin de ce poison et que la recherche d'alternatives suivait son cours. Un coup du sort dans la famille m'a mis dans un fauteuil roulant en 2005. Je me suis battu et j'ai de nouveau fouillé et la porte du Protocole de Coimbra m'a été ouverte en novembre 2017. Depuis le 15.02.2018, je suis accompagné par le docteur Blab du protocole de Vienne dans le protocole de Coimbra - et avec succès !

Qu'est-ce qui a changé ? Depuis, je n'ai plus d'infections, presque plus de fatigue, plus de problèmes vésicaux, mon état général est au top, les états dépressifs ont disparu, seule la faiblesse de marche est encore présente (rollator et béquilles à l'intérieur). Il convient également de mentionner que mes besoins quotidiens actuels en vitamine D pourraient être réduits à un quart de la dose initiale après 1,5 an et que je suis toujours stable sous la dose considérablement plus faible.

Je suis ravi et infiniment reconnaissant au Dr Blab et à l'équipe de Coimbraprotokoll Allemagne ! Je ne peux que recommander cette thérapie à tout le monde !